Articles

La solidarité communautaire, pierre angulaire dans l'accueil des réfugiés congolais

Les volontaires de la Croix-Rouge du Burundi, en collaboration avec l'administration locale, ont été les premiers à collecter les vivres pour assister les réfugiés congolais. Le premier flux massif de ces réfugiés a été enregistré le 24 janvier 2018 dans les provinces Makamba et Rumonge. Au moment où ces réfugiés sont composés, en grand nombre, par des enfants et des femmes, ils arrivent sans rien avoir à mettre sous la dent. Les volontaires de la Branche de Makamba et Rumonge se sont alors activés à préparer sur place les vivres collectés en repas chauds pour chaque afflux. Cette activité continue jusqu'au transfert de ces réfugiés vers les camps de transit. "Nous nous réjouissons de la collaboration entre la Croix-Rouge et l'administration dans la gestion de cette situation d'urgence, signe de solidarité dans nos actions quotidiennes," a dit le gouverneur de la province de Rumonge lors d'un entretien avec le groupe sectoriel WASH de la plateforme Nationale de prévention des risques et gestion de catastrophes. C'était jeudi 1er février 2018.  

Les volontaires de la Croix-Rouge du Burundi procèdent aussi à la désinfection  des milieux d'enregistrement et d'accueil des  réfugiés. Ils contribuent également à l'orientation, au transport des malades vers les centres de soins médicaux et à la construction des latrines sur les places d'accueil. Bien plus, les milieux d'accueil et les camps de passage sont approvisionnés en eau potable traitée par ces volontaires à l'aide du kit LMS. Les volontaires des Branches de Makamba et Rumonge se disent fiers de l'assistance humanitaire qu'ils sont en train d'offrir et qu'ils vont offrir comme le témoignent les Secrétaires provinciaux de ces deux Branches.