Articles

La politique jeunesse Croix-Rouge adoptée à l'unanimité

"L'une des grandes visions de la Société Nationale est le renforcement de l'encadrement de la jeunesse pour une assistance des plus vulnérables effective."  C'est du moins l'explication du Secrétaire Général de la Croix-Rouge du Burundi lors de l'adoption officielle de la politique nationale jeunesse Croix-Rouge. C'était ce 22 décembre 2017, second jour de l'Assemblée Générale Ordinaire. La politique en question a pour but d’offrir aux jeunes une opportunité de s’impliquer en tant qu’acteurs essentiels du développement durable et ainsi d’envisager les perspectives pour faire face aux défis humanitaires. La politique définit un jeune volontaire de la Croix-Rouge du Burundi comme toute personne ayant l'âge compris entre 10 et 30 ans, dont les jeunes benjamins qui sont entre 10 à 17 ans et les jeunes majeurs ayant 18 à 30 ans.

En développant une politique jeunesse, la Croix-Rouge du Burundi répond à la demande des volontaires mentionnée dans la Charte des volontaires qu'elle vient d'endosser. Dans cette charte, les volontaires appellent les Sociétés Nationales à leur garantir la participation, la protection et le respect en leur donnant les moyens et le soutien nécessaires pour accomplir leur engagement humanitaire.  Parmi les engagements des volontaires figurant dans cette charte, les volontaires  se disent résolus à travailler dans l'unité dans le but de prévenir et d’alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes, de défendre et de respecter les Principes Fondamentaux. Les volontaires sont également déterminés à accomplir leur mission dans l’indépendance totale, en résistant à toute ingérence économique, politique ou idéologique qui pourrait les empêcher de venir en aide aux personnes en détresse.

Les membres de l'Assemblée Générale ont tous été unanimes qu'ils vont appuyer davantage les sections jeunesse à tous les nivaux afin que cette force vive soit plus productive.