Articles

Le programme "Renforcement de la Réponse Communautaire au VIH et à la Tuberculose enregistre un bon résultat

La Croix-Rouge du Burundi met en œuvre le programme "Renforcement de la Réponse Communautaire au VIH et à la Tuberculose." Le taux de réalisation est, jusqu'au 31 août 2017, de 80 pourcent. Ledit programme dont la période d'exécution est parti du 1er Mars 2016 au 31 décembre 2017, contribue à la réduction de la morbidité et la mortalité liée au VIH et à la Tuberculose.  

"Le programme utilise l'approche paire éducation pour que la sensibilisation et les interventions en faveur des bénéficiaires aient d'impact positif," a précisé le Coordinateur du Programme, Sylvère Ncabwenge,  lors d'une conférence de presse tenue ce Vendredi 6 octobre 2017. Outre la Croix-Rouge du Burundi, le panel était constitué du SEP/CNLS, l'ONUSIDA et un représentant des sous-récipiendaires.

Le SEP/CNLS indique qu'une évolution remarquable en matière de prévention du VIH/SIDA est palpable. Et de préciser que le Burundi est passé de 1400 nouvelles infections en 2012 à moins de 1000 à la fin de 2015.  Dans le même ordre d'idée, l'ONUSIDA reconnait également que le Burundi est avancé dans la mise en œuvre des Objectifs Durables pour le Développement, surtout en matière de prévention du VIH/SIDA. Cet organe des Nations Unies était représenté, dans la conférence de presse par Audace Buderi.

Les grandes réalisations du programme sont, entre autres, la formation des agents de santé communautaire, les élèves, les champions Batwa, les leaders réfugiés et plus de 3000 jeunes. Les thématiques abordées étaient centrées sur la prévention du VIH/SIDA et tuberculose, la santé de la reproduction, la prévention des violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG) et PTME. En outre, les Orphelins et autres Enfants Vulnérables ont bénéficié d’un kit scolaire ainsi que des Cartes d’Assurance Médicale. Et pour mieux prévenir ces deux maladies, 18 centres de convivialité ont été mis en place pour faciliter l’accès au service de prévention et de prise en charge.

Parmi les canaux utilisés figure le cinéma mobile comme outil de sensibilisation de masse. Les médiateurs  de santé organisent des séances d'éducation thérapeutique en faveur des personnes vivant avec le VIH/Sida dans le but de contribuer à une meilleure observance au traitement antirétroviral  et une vie positive avec le VIH/Tuberculose

Le programme compte mettre en place, au 4ème trimestre 2017, des cliniques juridiques pour l’appui aux survivants des Violence Sexuelles et Basées sur le Genre, y compris les enfants. Il va également former des miniers sur la coinfection Tuberculose/VIH, Santé Reproductive, PTME et autres.

Le programme cible, entre autres, les personnes vivant avec le VIH, la population carcérale, les réfugiés, les jeunes adolescents de 15 à 24 ans et les professionnels de sexe.

Le programme "Renforcement de la Réponse Communautaire au VIH et à la Tuberculose" est subventionné par le Fonds Mondial à travers le gouvernement du Burundi. 

Autonomisation des Branches

  • Renforcement des capacités
  • Résilience Communautaire
  • IGRs
  • Promotion des Métiers Utiles

Gestion des Catastrophes

  • Préparations
  • Réponses

Réinsertions et cohabitation pacifique

  • Chaine de solidarité
  • Monitoring des rapatriés
  • cohabitation pacifique
  • Protection des biens des réfugiés